Des goûts et des couleurs

J’ai remarqué que c’est toujours un peu le casse-tête pour les clients au moment de définir vers quelles couleurs je dois m’orienter pour faire les maquettes de leur futur site. Alors prenons les choses en main et essayons de vous aider à débroussailler cette étape !

Avant tout, soyez rassurés : vous ne jouez pas votre vie sur une couleur de site ! Si vous êtes convaincus que c’est le bleu du ciel de Van Gogh qu’il vous faut, mais une fois votre site en ligne, vous trouvez vraiment cela trop sombre, un concepteur web sympathique pourra vous troquer ce bleu contre un jaune ou un vert… Même si c’est vrai que c’eût été plus sympa pour tout le monde de choisir la bonne couleur dès le début ;-))

Liz à la Ligne, illustration pour l'article : choisir les couleurs pour son site Internet.

Mais comment avez-vous déterminé la palette de couleurs à utiliser pour votre communication ?
Pour un site, à moins que ce soit volontaire et assumé de la part de mes client, j’essaye généralement de m’organiser comme si je peignais une pièce d’habitation, c’est-à-dire :
- une couleur dominante : c’est la couleur de fond de site, la plupart du temps, et que dans notre charabia on nomme «  background » ;
- une couleur secondaire : pour faire ressortir les blocs, les encadrés, les liens ou certains éléments particuliers et récurrents (les menus, par exemple) ;
- une tierce couleur : utilisée avec le bon dosage en petites touches, elle donnera un peu de vie à votre site qui pourrait souvent paraître trop uniforme s’il se cantonnait à deux couleurs seulement, ce qui vous ferait passer pour quelqu’un d’ennuyant… et ferait donc fuir vos visiteurs !
- enfin : une couleur neutre et contrastée par rapport au fond, généralement utilisée pour le texte courant.

Oh la ! Ne me faites pas dire que c’est une règle impérative !

Liz à la Ligne, illustration pour l'article : choisir les couleurs pour son site Internet.

Car mon côté « électron libre » vous dira que connaître les règles, c’est bien, mais savoir y déroger, c’est encore mieux… Donc, ce n’est pas parce que la firme Pantone a choisi le violet comme couleur de l’année 2018 que vous devrez vous habiller, avoir un site et repeindre toute votre maison en violet !

Revenons maintenant à votre projet de site Internet. Pour en définir ce qu’on appelle la charte graphique, il y a grosso modo deux cas de figure :

1. Vous avez déjà un logo : le rayon d’action est alors réduit et le choix des couleurs est donc plus simple. Je vous conseillerais de commencer par définir vos couleurs de base, à savoir, celles qui composent votre logo.
Rien de plus facile : allez sur le site Pictaculous, vous entrez votre fichier logo et pouf pouf, en 2 temps 3 mouvements, vous avez les codes couleurs de votre logo. Vous pouvez ensuite jouer avec ces couleurs et ou les décliner en camaïeu, trouver la couleur dominante et aller chercher les couleurs associées ou, au contraire, contrastées sur le site Colorscheme Designer où vous entrez votre couleur préférée et jouez avec ce formidable outil pour trouver le mélange de couleurs qui vous plaira !

2. Vous n’avez pas de logo : mille et une possibilités s’offrent à vous… Du moins, c’est ce que vous croyez ! Si vous ne l’avez pas encore fait, renseignez-vous peut-être un peu sur la symbolique des couleurs…
Là, le choix va commencer à se réduire, car il serait peut-être mal venu de proposer des robes de mariées sur un site jaune qui symbolise – attention, je schématise à l’extrêêêême ! – la traîtrise et l’infidélité !
Sachez que la symbolique des couleurs est également différente selon les cultures et les pays ; une remarque à prendre en compte si vous vous apprêtez à diffuser votre site à l’international !
Pour cela, j’ai pour habitude de préparer le terrain avec les clients qui viennent me voir pour faire leur com’ visuelle, en leur distribuant un petit document sur l’utilisation de la couleur en Occident.

Mais n’hésitez pas à y ajouter votre touche personnelle et à vérifier que les couleurs choisies rendront bien sur tous les types et qualités d’écran ! Et ce n’est rien de le dire, car les docteurs en hautes sphères s’accordent tous pour dire que plus de 60 % de nos réactions sont basées sur les couleurs reçues et perçues par notre cerveau…

Toutes ces histoires de couleurs, en somme, cela reste donc très subjectif et si votre agence de com peut  – et doit ! – vous aider à trouver couleur à votre communication, en aucun cas elle ne pourra faire des choix à votre place.
Gardez simplement à l’esprit que pour faciliter la lecture, les contrastes doivent être perceptibles au premier coup d’œil. Du genre : pas de texte gris clair sur un fond gris foncé, mais à l’inverse, ils ne doivent pas être agressifs (vous avez déjà vu ces sites avec du texte jaune pétant sur un fond bleu roi… Ca pique !). Tout est donc affaire de goûts, de bon sens et de nuances.
A bon entendeur…

… Et à la prochaine !

© Liz à la Ligne-2018
Images : © Liz à la Ligne