Le devis, on en parle ?

Hello !
Cette fois, j’ai décidé de ne pas traiter un sujet précis du web, mais je vais juste vous dire ce qui m’étonne dans le grand monde de la création de sites Internet… Car à vrai dire, le secteur est tellement concurrentiel qu’on peut tout y trouver !
Que les choses soient claires, tout d’abord : loin de moi l’idée de me placer au-dessus de la mêlée. Liz à la Ligne n’a que 2 ans et 1/2 et je pense que je pourrai toujours m’améliorer. Mais mon travail de veille sur le net est l’assurance pour mes clients que je ne vais pas leur livrer une prestation bâclée et hors d’âge ! Maintenant que les choses sont dites, entrons dans le vif du sujet :

1. C’est dingue la quantité de prestataires de sites qui présentent leur travail sur un site… complètement obsolète ! C’est vrai, quoi, vous ne pouvez pas avoir un site un peu responsive* ? On est en 2018 les gars, wouhou, réveillez-vous, c’est fini l’heure de l’ordinateur familial unique et du téléphone filaire ! Maintenant, on peut aussi consulter des sites Internet sur son smartphone. Et ça serait bien de montrer à vos clients que vous êtes à la page, il me semble.

Liz à la Ligne, illustration pour l'article : le devis, on en parle ?

2. Pourquoi certains collègues arrivent encore à rendre un devis d’une ligne où il est écrit :

« Site Internet : 1 000 €. »

Vous ne pouvez pas détailler un peu ? Dire ce que va contenir votre prestation, même en vitesse, allez, un petit effort…
Cela me donne toujours l’impression, quand je vois cela, que le client a été sous-estimé et sans doute un peu pris pour un lapin…

3. Le coup du site "sur mesure"… On est combien sur la place à faire des sites sur mesure ? Un peu comme le tailleur du coin qui prend ses ciseaux et son tissu et qui va adapter tout son patron au client qu'il a devant lui…
Car c'est bien beau d'avoir trouvé un super template pour le client, mais encore faut-il le personnaliser un peu. Le css, ça vous dit quelque chose ?
Et même là, je vais être plus précise : pour le client, on dit "sur mesure", mais on devrait plutôt dire "adapté à vos besoins et à vos attentes", car on les aime bien les développeurs qui bossent dans l'ombre pour nous créer nos templates de A à Z et dont on va acheter un code qu'on n'aura plus qu'à traficoter dans tous les sens pour qu'il devienne le site du client sans qu'on ne sache plus rien reconnaître de l'original…

4. Dans le même genre, comment peut-on également faire un devis pour un client sans s’intéresser une seule seconde à ses besoins réels ?
Ou vous êtes devin et vous n’avez même pas besoin de demander aux clients ce qu’ils attendent de leur futur site ou vous considérez qu’un client, c’est un client et ma foi, ils sont en fin de compte tous pareils…
Elle est où la diversité des besoins ? Est-ce que vous pensez vraiment qu'un vendeur de poulets aura les mêmes besoins en terme de site Internet qu'un artiste peintre ? Et on répond sans mauvaise foi s'il vous plaît !
Un petit cahier recueil des besoins du client, ça ne prend quand même pas beaucoup de temps. Et puis cela permet aussi de faire connaissance avec son potentiel futur client, ce qui est ni désagréable, ni inutile ! S'il ne signe finalement pas avec vous, et bien tant pis, ça n'est pas la fin du monde et vous aurez plus de chance avec le prochain !

Liz à la Ligne, illustration pour l'article : le devis, on en parle ?

5. Maintenant, c’est à vous, clients, que je m’adresse : comment osez-vous penser que pour 500 € TTC, vous pourrez avoir le plus meilleur beau, génial et youplaboum des sites du web, du monde et de l’univers ?
Vous savez que lorsqu’on vous annonce 500 €, on peut déjà ôter les charges (pour ma part, c’est un quart du prix affiché) et ensuite, on va pouvoir commencer à calculer : 500 € - 25 % = 375 €.
Vous accepteriez, vous, pour 375 €, de payer votre loyer, vous chauffer, manger et vous vêtir pendant environ 2 à 3 semaines – la moyenne de temps de réalisation d’un site « simple » ?
Vous savez qu'on n'est pas des vaches à lait nous non plus, et qu'on aimerait bien comme vous vivre de notre métier ? Bien sûr, vous n'êtes pas tous comme ça et beaucoup de prestataires auraient parfois tendance à gérer leur tarification comme s'ils avaient une équipe de 300 personnes à payer à la fin du mois, mais bon, dans ce cas, c'est peut-être à vous, chers clients, de mieux choisir votre prestataire… Et vous en trouverez, vu le nombre qu'on est !
Personellement, je fais toujours le même tarif, quelle que soit la "taille" du client. Tout est basé sur le nombre de pages, le type de site (CMS ou codé), de fonctionnalités et les différentes prestations demandées (rédaction, correction, retouche images, etc.).
Ensuite, si on est des potes – et seulement si on est des bons potes ! – et que je sais que vous n'allez pas en abuser, je vous fais ma ristourne spécial potes, mais ça s'arrête là !
Est-ce que je vais dans les magasins de fringues et une fois à la caisse, je vous demande systématiquement une réduction ? Non ! Ben alors, pour nous c'est kif-kif bourricot : on a un tarif et on l'applique, parce que votre site, il ne va pas se faire tout seul en 3 clics !

* responsive : adaptif, se dit d'un site qui s'adapte aux différentes tailles d'écran.

Liz à la Ligne, illustration pour l'article : le devis, on en parle ?

© Liz à la Ligne-2018 & Freepik